Voiture ancienne : la performance de Simca 1000

La petite Simca 1000 a été un grand succès en France. Chrysler, le nouveau propriétaire de l’entité française, a importé la voiture aux États-Unis, elle a également connu un franc succès aux États-Unis. Simca 1000 a plus d’une performance exceptionnelle. La dernière Simca a été développée en coopération avec Fiat avant l’adoption du drapeau Fiat. La dernière est également la première Simca avec un moteur monté à l’arrière. Elle parviendra encore à le rester du début des années 60 à la fin des années 70 dans le catalogue. Ce qui est assez étonnant pour un véhicule avec une technologie obsolète et un design obsolète.

Bien que l’architecture de 1000 ne soit pas originale en soi, il est indéniable que Simca est un rôle à part entière et qu’elle fera partie de son succès. Contrairement à la Renault 8 directement héritée de la Dauphine (elle-même est l’héritière de la 4 CV) ou à l’Ami 6 déduite de la 2 CV, la Simca 1000 n’appartient pas à Aronde. Sans son moteur, sa robustesse est devenue légendaire. Pour les 1000 restants, c’est, sans aucun doute, nouveau.

Ce sera le best-seller de tous les modèles Simca. Le véhicule est très compact et léger, offrant 4 vrais sièges et un coffre à bagages satisfaisant (avant). Ses performances sont très intéressantes et son niveau de confort est également élevé. Comme tout le reste à l’arrière, son comportement de conduite n’est pas à l’abri de ces faiblesses, de sorte que les coureurs savent très bien comment se transformer en qualités extraordinaires : le caractère évident de survirage causera des ennuis à de nombreux pilotes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *